Non classé

:: Les mystères du khôl, ou comment se la péter avec le regard noir d’Orient ::

Tout le monde connaît le charme de ces yeux orientaux dont l’éclat s’augmente de cette ligne noire due à l’emploi du khôl, en usage dans tout le Levant. « Cette invention donne à l’œil un attrait tout particulier, je ne sais quoi de léonin et d’un peu farouche qui anime ces petites mines douces et régulières » disait Eugène Delacroix.

La légende en fait un présent de Allah : quand l’éclat du Seigneur parut sur le mont du Sinaï, il embrasa la montagne entière et en calcinant toutes ses pierres, les transforma en khôl… 
Le khôl (arabe كحل) est une fine poudre minérale dont la couleur varie du bleu nuit irisé au noir profond en passant par le gris anthracite selon les mélanges. Elle est obtenue en broyant une roche montagneuse minérale métallisée appelée sulfure d´antimoine. Une fois posé il devient noir.
Le khôl était le secret de beauté utilisé par des pharaons et par des reines car il donne au regard de luminosité et agrandit les yeux. Ils l´utilisaient aussi pour protéger les yeux des fortes réfractions de la lumière qui sont émies par le sable du désert et pour prévenir et soulager des infections oculaires

C´est grâce à ses composants qu´il fait une action de collyre et de nettoyage de la carotide de l’œil. Rapidement, le pharaon et ses sujets ont été conquis par la profondeur et le mystère que conférait le khôl à leur regard, si bien que femmes et hommes l’utilisaient pour se maquiller. On en trouve de nombreux exemples dans l’iconographie. Le khôl ou “mesdemet” ou fard bleu des pierres précieuses assurait l’intégrité, la solidité physique, la santé des égyptiens. Pour eux la cécité représentait un véritable fléau. Ainsi leur fard protégeait de la réverbération d’un soleil brûlant et intensément lumineux et empêchait les grains de sable ou les poussières diverses et variées de pénétrer dans les yeux. Ils restaient collés sur la paupière, prisonniers du bleu. Le tout premier bleu des artistes serait, dit-on le fard à paupières de la célèbre reine d’Egypte Cléopâtre, ce fard qui augmenterait le degré de vision et le sens de l’observation. Ce bleu souligne les limites du front là où commence la Pensée. Le “Bleu aux yeux” perpétue encore un rituel sacré. 
Au fil des siècles, le khôl a continué à être utilisé par les Arabes, les Berbères et par le Prophète Muhammad lui–même, si bien que de nos jours, certains hommes, des pèlerins surtout, se maquillent encore les yeux avec du khôl. Il est l´origine du crayon pour les yeux. 
La recette de cette poudre varie de l’Irak au Maroc, chaque région et chaque femme ayant sa propre recette. L’une des recettes classique consistait à mélanger en proportions égales du sulfate de cuivre, de l’alun calciné, du Zenjar et quelques clous de girofle, puis de réduire les différents ingrédients dans un mortier. Au Maroc, on y ajoutait de l’huile d’olive pour le rendre plus doux à l’application. Une autre recette est obtenu de la façon suivante : La poudre d’antimoine est d’abord fortement chauffé pour la rendre plus cassante. Elle est, par la suite pilée au mortier jusqu’à réduction en poudre. Cette poudre est arrosée d’eau de rose, pilée de nouveau après dessèchement. Elle sera soumise à plusieurs reprises à l’arrosage, au dessèchement et de pilonnage. L’opération est terminée par un tamisage fin. La poudre peut être mélangée à du musc, des noyaux de dattes des clous de girofle. Traditionnellement, les femmes tunisiennes qui préparaient elles même leur khôl, ajoutaient à la poudre obtenue de la poudre de perles, de la poudre de corail et surtout du noir de chauve-souris. Âmes sensibles s’abstenir : on jetait la chauve-souris vivante dans l’huile chaude jusqu’à, puis passée carbonisation au mortier et pulvérisée finement, pour être incorporée au khôl. La chauve-souris, «Touir el lil » : petit oiseau de la nuit, est choisi là certainement à cause de ses habitudes nocturnes et du pouvoir qui lui est attribué de voir à travers les ténèbres. En pratique son charbon apporte au khôl un élément gras susceptible de favoriser l’adhérence de la poussière d’antimoine, trop minérale et trop sèche.
Le khôl oriental est à l’origine des crayons khôls. Il est 100% naturel et permet d’obtenir un regard charbonneux en un trait de poudre, ce qui sont pas mal de points positifs pour la Gwarc’h qui non seulement aime les produits naturels, mais est un chouilla paresseuse sur les bords. Il existe d’ailleurs plusieurs textures de poudres (douces, épicées….) S’il est véritable, il est garanti sans ajout de composants chimiques et sa tenue est nettement supérieure aux crayons et khôl gras vendus dans les parfumeries et grandes surfaces. Que d’avantages donc pour cette poudre minérale !

MODE D’EMPLOI:

Traditionnellement, on l’applique en utilisant un bâtonnet en bois appelé mirwed. Introduisez le bâtonnet en bois dans le pot, tournez 2, 3 fois de manière a bien l’imprégner de poudre, retirez-le, placez-le dans le coin interne de l’œil sur le bord de la paupière inférieure et œil fermé, et faites-le glisser entre les 2 paupières (inférieure et supérieure) en étirant bien le trait. Mon ex-belle-mère m’avait conseillé d’enduire le bâtonnet de salive ou de le passer rapidement sous un filet d’eau pour faire adhérer le khôl. Et surtout ne pas imiter le va-et-vient célèbre avec lequel on massacre nos tubes de mascara, mais plutôt enfoncer le bâtonnet jusqu’au bout dans le flacon et retourner celui-ci en secouant légèrement. Ainsi la poudre de khôl adhère bien au bâtonnet! N’hésitez- pas à effectuez plusieurs vas et viens afin d’obtenir un effet plus ou moins soutenu. Vous pouvez également passer le bâtonnet sur la paupière supérieure pour obtenir un joli trait de type eye-liner. Notez que l’apparition de larmes, les premières fois est tout à fait normale, car due au nettoyage du globe oculaire. L’habitude et la pratique régulière de la pose du khôl règleront définitivement ce problème.
Le khôl est compatible avec le port des lentilles mais ce produit est déconseillé en cas de conjonctivite, orgelet et autres infections de l’œil ou de la paupière. Pour les novices le 1er essai ne sera peut-être pas concluant, ne vous découragez pas pour autant, réitérez l’opération à un autre moment.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *