Non classé

:: L’éducation bienveillante ou les clés d’une parentalité positive chez l’enfant et le parent – réfléxions ::

L’éducation non-violente. Ce sujet qui me turlupine de près depuis environ 8 ans et qui flottait toujours en arrière-plan de mes pensées depuis que j’ai été gosse. Je n’ai pas eu une enfance simple. J’avais pourtant en apparence tout ce dont a besoin un enfant pour grandir: une maison avec un jardin, un père qui travaille et qui ramène un salaire suffisant pour nourrir toute ma famille, une maman à la maison qui s’occupe de nous, dont un enfant à besoins spécifiques, un joli vélo violet, deux frères, une soeur. Et pourtant je me suis jurée enfant que je n’élèverais pas mes enfants comme mes parents l’ont fait, je me suis jurée que jamais je ne lèverais la main sur eu et qu’ils ne deviendraient pas victimes à leurs tours de violence éducative ordinaire que j’ai subie, subie par un père qui (avec le recul, je pense) ne savais pas faire autrement que de frapper, humilier, rabaisser. C’est l’amour de ma maman qui m’a sauvé à l’époque, mais c’est une autre histoire, compliquée, d’amour, de résilience et de sacrifices que je raconterais peut-être une autre fois.
8 ans et deux garçons (et une grossesse en cours) après, je suis donc devenue maman à mon tour. A ce jour, je peux tirer le bilan que malgré mes aspirations à une éducation non-violente, il m’est arrivée de crier sur mes enfants, forts, parce que j’étais épuisée. Il m’est arrivée de leur donner une fessée ou une gifle, plus pour me soulager et me décharger que de sanctionner mon enfant. Et à chaque fois leur regard rempli d’incompréhension et de douleur me faisait encore plus mal que mon mal-être dans cette situation X. Je peux également affirmer qu’au cours de mes années, mon comportement a changé, je suis beaucoup plus informée et formée et dispose de connaissances qui me servent du coup aussi bien dans le domaine professionnel que familial. J’ai pu voir des changements positifs chez moi et chez mes enfants. J’ai appris à écouter, observer, apprendre, guider et à recevoir, à cueillir les fruits de ce cheminement. J’ai appris à mettre en place des outils qui marchent très bien avec mes enfants et mes élèves, à condition que moi la première soit réceptive à ce que j’ai mis en place et capable d’attirer l’attention de mes enfants sur ce que j’attends d’eux en douceur, sans oublier leur individualité et leur caractère. 

Quand j’ai vu que Clémentine, la Mandarine mettait en place pour le challenge de mars un échange autour du thème de l‘Éducation bienveillante, communication non violente et écoute active, je me suis dit qu’il n’y a avait pas de hasard, car j’étais à ce moment là à une nouvelle croisée des chemins, un peu essoufflée par un début de grossesse difficile et une réorganisation familiale à réinventer. J’ai ainsi recherché de nouvelles pistes de réflexion autour de l’écoute des enfants (Faber & Mazlish quand tu nous tiens). J’ai donc décidé de participer à ce challenge en partageant avec vous une petite revue de web avec des articles qui alimentent en ce moment notre réflexion au viking et à moi et qui nous font de petites piqûres de rappel sur les outils qui existent. Bonne lecture à vous et stay tuned!
Revue de web Éducation bienveillante, communication non violente et écoute active

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 thought on “:: L’éducation bienveillante ou les clés d’une parentalité positive chez l’enfant et le parent – réfléxions ::”

  1. Alors, je te suis aussi. Je ne veux pas faire pareil qu'avec les koalas pour MiniKoala. Ce n'est pas qu'il y a eu des ratés, ms des trucs qui finalement ne ns conviennent pas.
    Bref, je vais probablement relire 1-3 livres sur ce sujet et me reprogrammer 😀
    Sinon, j'ai lu certains des liens (que j'avais déjà lu mais pas dans le truc à ce moment-là) et ça m'a fait réfléchir. Prise de note, affichage dans l'appart et hop ça va m'aider 😀
    Merciiiii ma poule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *