Non classé

:: De si jeunes filles, de si jeunes vies ::

Ayant repris notre rituel de la médiathèque tous les mercredis, je me suis mise à réemprunter pour mon compte aussi, et ainsi de relire aussi beaucoup plus. Tu me diras, les heures que je poireaute à attendre le troll au rugby et au judo me laisse 5 heures de lecture par semaine (bon ok, moins, faut bien faire les courses aussi de temps en temps). Je suis ainsi tombée par hasard sur Le pacte des vierges de Vanessa Schneider.

   

 La quatrième de couverture m’a fait quelque peu froid dans le dos, mais j’ai voulu en savoir plus et l’ai dévoré en une journée.

2008, Gloucester, États-Unis. Dix-sept jeunes filles d’un même lycée tombent enceintes en même temps. Stupeur dans la ville. La rumeur publique fait état d’un pacte. Les gamines se seraient concertées pour faire et élever leurs enfants ensemble. Qu’en est-il exactement ?  
À une journaliste venue enquêter sur l’événement, quatre d’entre elles se racontent.
Il y a Lana, la meneuse, dont le père a disparu un jour, la laissant seule avec une mère devenue mutique, abrutie de médicaments, d’alcool et de télévision. Placée un temps dans un foyer, elle y a rencontré Cindy dont la mère a quitté le domicile pour s’enfuir avec le plombier et que sa tante a ensuite recueillie. Il y a Sue, coincée entre ses parents puritains et bien-pensants, et Kylie, qui partage la passion de sa mère pour Kylie Minogue et enchaîne les concours de Mini-Miss depuis toute petite.  
Leurs voix se succèdent pour évoquer le « groupe », leurs relations, le mystère de leur grossesse multiple et ce pacte, qui leur permet d’échapper au quotidien d’une ville portuaire où le chômage et ses conséquences déciment les familles et laissent peu de place à un avenir meilleur.  
À travers la narration croisée de ces quatre vies d’adolescentes, à travers le récit de leur enfance et de leurs blessures, de leurs espoirs et de leurs bonheurs, Vanessa Schneider nous raconte avec tendresse et non sans humour une certaine société américaine entre désœuvrement, rêves et réalité.
Le livre se lit très facilement et on se prends vit dans l’histoire, même si la trame narrative est saccadée et différente du fait que ce sont des monologues des 4 jeunes filles. On sous-entend les questions de la journaliste mais elle n’aura jamais la parole à proprement parler dans le livre. Je me suis posée la question si le livre n’était vraiment qu’un roman, ou est-ce que ‘auteur est cette journaliste en question. Je me suis aussi demandé comment toute cette histoire allait terminer, car à lire ces jeunes filles, elles ont fait le meilleur choix de leur vie à tomber enceinte si jeunes.  J’y ai lu en tout cas beaucoup de détresse, beaucoup de manque d’amour et de souffrance. Une leçon d’humilité aussi dans le sens ou le foyer où la grossesse a été accueillie avec le plus d’amour est le foyer qu’on dirait le plus simple d’esprit. Dans toute cette épiphanie de layette et d’adolescence fantasmée il y a finalement la chute, la chute dans les deux sens du terme. Qu’on voit venir un peu, mais qui fout malgré tout une sacrée claque. Ce n’est pas forcément bien écrit, peut être à cause du style oral et familier employé par les jeunes filles, mais j’ai mis deux jours pour m’en remettre, en y songeant assez souvent. J’ai poursuivi ma lecture alors en faisant des recherches sur ce fait divers qui a eu lieu à Gloucester, ainsi que ce documentaire The Gloucester 18. Puis j’ai vu deux films, qui romancent ces faits avec une autre trame narrative et avec un aspect beaucoup plus tournée vers la Contraception de ces jeunes femmes. En effet, il ne faut pas oublier qu’aux Etats Unis, la contraception en libre accès au lycée est fortement controversée. Vous pouvez visionner le premier film, Le Pacte de Grossesse, ici:
L’autre, 17 filles a été nommé pour la Caméra d’or du Festival de Cannes 2011 et a remporté le prix Michel-d’Ornano au Festival de Deauville cette même année. Dix-sept filles est un film français réalisé par Delphine et Muriel Coulin. Cette fois l’histoire américaine est transposée en Bretagne. Je vous laisse découvrir la bande annonce:
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *