Non classé

:: Briser le tabou des menstrues ::

Je voulais vous parler d’un documentaire passé récemment sur ARTE qui aborde le sujet de manière humoristique et ludique et qui brise enfin un tabou de notre société, car après tout nous sommes des femmes et toutes concernées par les règles et ce sang dit « impur »….
Voici le descriptif du documentaire:
Une enquête drôle et décalée sur l’un des grands mystères et tabous de la féminité – les règles –, menée par une jeune baroudeuse pleine d’esprit.
Comme de nombreuses femmes, Diana, jeune trentenaire slovaque, souffre de règles douloureuses. Est-elle en bonne santé ? Ces spasmes ont-ils des racines plus profondes, familiales, sociales, culturelles, voire politiques ? Partant d’un questionnement intime, la jeune femme propose une enquête drôle et iconoclaste, mais on ne peut plus sérieuse, sur la question des menstruations – un sujet encore largement tenu secret et objet de nombreux préjugés. Car si les règles sont la promesse de fécondité, elles s’accompagnent essentiellement depuis des siècles et partout dans le monde de représentations négatives : impureté, instabilité de l’humeur, manque d’efficacité au travail, superstitions diverses et, dans de nombreux cas, lourds désagréments physiques et psychologiques. Malédiction ? Complot machiste ? Solidarité féministe ?… De Bratislava (sa ville natale) au Brésil, en passant par l’Espagne, Londres et Paris, Diana part à la chasse aux idées reçues et à la recherche d’éventuels remèdes. Une enquête décalée au cours de laquelle elle rencontre des médecins et des experts (anthropologue, sociologue, psychanalyste…), confie une caméra à une jeune fille de 12 ans qui témoigne de ses peurs avant l’arrivée des règles, organise des rencontres avec des femmes dans le même cas qu’elle… Un documentaire enlevé et plein d’humour, mêlant dessins d’enfants, animations, anciennes réclames et fausses publicités.
Un film qui ne cherche pas de réponse, mais ouvre des fenêtres, des perspectives dans l’objectif d’une émancipation par le seul fait de dire, savoir, échanger…
Vous pouvez voir des extraits de ce documentaire ici: http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Femmes/La-Lune-en-moi/2495626.html
Malheureusement je ne l’ai pas encore trouvé en streaming sur le net mais il vaux le détour.
En me penchant sur le sujet des menstruations en plus, j’ai découvert deux livres trèèèèèèèèèèès intéressants et que j’aurais aimé avoir au moment de mon passage de la jeune fille à la femme:
Le premier réconcilie vachement les femmes avec leurs cycles et disent bien qu’il faut célébrer chaque cycle qui fait que la femme est en accord avec la nature (bien sur si elle n’est as polluée de l’intérieur par des hormones artificielles). Bref, ce livre c’est « La femme lunaire » de Miranda Grey, mais il est épuisé depuis un bout de temps mais il est téléchargeable sur le net sous ce lien: http://cercledeesse.files.wordpress.com/2007/06/la-femme-lunaire-miranda-gray.pdf
Voici un extrait:

Comprendre votre cycle menstruel et l’interaction entre vous et lui est un processus pédagogique se produisant pendant toute votre vie, de la puberté à la ménopause. Il n’entraîne pas de modification secondaire dans les symptômes ou la régularité de votre cycle, mais vous commencez à comprendre, regarder et accueillir favorablement les facultés et composantes énergétiques induites par chacune de ses phases et vous les harmonisez dans votre existence. Vous aurez parfois du mal, en raison des exigences et obligations de la vie moderne, à prendre pleinement conscience de votre féminité. Vous serez néanmoins en mesure de restaurer le lien unissant esprit, corps et énergies créatrices chaque fois que vous en aurez l’occasion.
Conscience et connaissance acquises à la faveur du cycle menstruel croissent et décroissent comme la lune. La profonde compréhension acquise par le vécu d’une des phases peut disparaître au cours de la suivante, aussi la quête de sa connaissance s’apparente-t-elle à une spirale perpétuelle couvrant toute votre vie menstruelle, c’est un apprentissage toujours recommencé. La seule constante est le « tout de suite », la phase que, vous vivez sur le moment, la perception et la connaissance qu’elle apporte.
La Femme Lunaire s’ouvre sur un conte proposant des images de la nature féminine Cycle menstruel et présents de la féminité étaient autrefois des sujets de récits perpétuels, toujours perçus et interprétés différemment mais restant toujours les mêmes. Le récit de la nature féminine n’a pas de signification définitive, pas de commencement et pas de fin, mais il se déroule en vous toutes.

L’autre est Le Sang des femmes : Tabous, symboles et féminité (clic clic sur le titre pour en savoir plus). Je ne l’ai pas encore lu, mais je serais bien curieuse d’en savoir plus car je pense qu’il est vraiment temps de briser ce tabou que sont les menstruations.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *